disponibilite-creative Feldenkrais Paris

La méthode Feldenkrais nous invite à observer nos différentes manières d’être et d’agir au travers de notre corps en mouvement.

La méthode Feldenkrais pour tous à Paris

Dernières Actu

06 82 59 03 00

Paris

Méthode Feldenkrais et Créativité

 

Les étonnantes vertus de la méditation

étonnantes vertus méditation

Les étonnantes vertus de la méditation

Si vous aviez encore des doutes, ce nouveau documentaire diffusé samedi 23 septembre sur Arte achèvera de vous convaincre : la méditation est un remède à bien des maux du monde moderne.

C’est scientifiquement prouvé : la méditation nous permet de nous guérir de la dépression, et de nous libérer d’un certain nombre de douleurs physiques. Et elle atténuerait significativement les effets du vieillissement. Et de fait, le film est passionnant et convaincant.

Et Christophe André et un autre scientifique américain insistent sur la dimension corporelle de la méditation… ce qui me permet de vous rappeler que la Méthode Feldenkrais peut être un bon moyen d’entrer dans la pratique. Alors qu’attendez-vous pour méditer ?…

On voit dans le documentaire nombre de chercheurs, et beaucoup d’images de scanners, d’IRM : la démarche est scientifique et indiscutable. Et on voit aussi quelques groupes de méditations incroyablement sages, débarrassés de leurs émotions négatives, marchant en suspension ou s’appliquant à fermer les yeux. D’un côté la science, de l’autre des cohortes silencieuses…

Mais c’est d’abord sur un paradoxe que j’ai envie de m’interroger. Une des recommandations qu’on donne aux méditants, c’est « de ne rien attendre », d’être simplement ouverts à ce qui peut surgir, et de le regarder passer. On ne doit pas méditer en attendant un résultat, en voulant atteindre un objectif.

N’y a-t-il pas dès lors un risque de contradiction dans cette démarche occidentale qui tient absolument à prouver scientifiquement les bienfaits d’une pratique « dont nous ne devrions rien attendre » ? Cette promesse scientifique de résultats ne risque-t-elle pas de compromettre les propres effets qu’elle veut démontrer : en suscitant des attentes, on modifie la pratique de la méditation, et donc ce qu’elle suscite ?… Ou alors ce n’est plus de la méditation ?…

Je veux bien comprendre l’intérêt de la démarche scientifique : il s’agit de lutter contre une forme de suspicion face à ces pratiques de méditation inspirées de sagesses lointaines, et qui ont fait longtemps figure de « pratiques baba cool », voire de comportements sectaires. Non : la méditation n’est pas « un truc d’allumés », qui risquerait de vous faire tomber sous l’influence d’un dangereux gourou…

Mais à installer ainsi des liens entre des comportements et des résultats, à justifier, à mettre dans des « cases », avec des prescriptions, ne risque-t-on pas de réduire la méditation ? Qui devient une sorte de sport prescrit pour raisons médicales… avec des pratiquants qui sont tellement sages qu’ils en paraissent résignés, ou débarrassés de leurs émotions…Comme de bons petits soldats…

Ce serait dommage d’oublier que la pratique de la méditation est d’abord un chemin. Avec des doutes, des découvertes, des moments où l’on rencontre des émotions négatives qu’on avait réussi à enfouir jusque là, d’autres où on reconnaît les joies qu’on n’avait pas eu le temps d’accueillir.

Alors ne l’oublions pas en nous laissant « impressionner » par les preuves scientifiques…

La méditation est une porte d’entrée à d’autres dimensions, à des choses qui nous dépassent. Que ce soit Dieu pour certains, la poésie pour d’autres. Une sorte de folie ?… Elle nous ouvre un chemin de conscience qui nous relie aux autres. Oui à la transcendance, oui à quelque chose qui n’est pas seulement raisonnable et justifiable. La méditation est d’abord et avant tout une belle aventure, pleine de rebondissements.

Blandine Stintzy

Auteur et Praticienne Feldenkrais

No Comments

Your comment...NameE-mail

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.