disponibilite-creative Feldenkrais Paris

La méthode Feldenkrais nous invite à observer nos différentes manières d’être et d’agir au travers de notre corps en mouvement.

La méthode Feldenkrais pour tous à Paris

Dernières Actu

06 82 59 03 00

Paris

Méthode Feldenkrais et Créativité

 

Efforts

Efforts

Nous avons souvent grandi dans un contexte qui valorise la notion « d’effort » qui induirait ensuite le mérite. Avec la Méthode Feldenkrais, on peut aussi réaliser que cette notion d’effort est un leurre. L’effort en soi ne suffit pas. Il est préférable de faire moins mais dans une action plus juste… Et souvent, c’est en bannissant la sensation même d’effort qu’on peut progresser. Voici comment Feldenkrais parle de la réduction des efforts inutiles :

« En général je précise que le but de mon travail est de guider vers une prise de conscience dans l’action ou de développer la capacité d’être en contact presque simultanément avec son propre squelette, ses muscles et l’environnement. (…) L’objectif n’est pas une complète relaxation mais bien un usage de soi facile et agréable orienté vers la santé et la puissance (ou pleine possession de ses moyens). La réduction de la tension est nécessaire car l’efficacité du mouvement nécessite l’absence d’effort. L’inefficacité est ressentie comme un effort et empêche de faire plus et mieux. La réduction graduelle d’efforts inutiles est nécessaire pour augmenter la sensibilité kinesthésique, sans laquelle une personne ne peut s’autoréguler. Pour obtenir l’attitude mentale nécessaire à la réduction des efforts inutiles, le groupe est encouragé régulièrement à apprendre à faire toujours moins qu’il n’est possible et lorsqu’ils essayent en force, de faire plus lentement avec moins de force et moins de grâce, etc. Il leur est souvent demandé ailleurs de faire le maximum et là délibérément, ils doivent faire un peu moins. Ceci est plus important qu’il n’y parait ; car si cela leur permet de sentir les progrès sans aucune tension présente, les élèves ont la sensation d’être capables de faire mieux, ce qui induit plus de progrès. Ces réalisations qui classiquement nécessiteraient de nombreuses heures de travail, peuvent être obtenues en vingt minutes avec cette attitude de relation entre la pensée et le corps. » Moshe Feldenkrais, in La conscience du corps (1980)

No Comments

Your comment...NameE-mail

Leave a reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.